lundi 27 avril 2015

Le marronnier du printemps

Et voilà!
En même temps que mes plates-bandes printanières, fleurissent à chaque printemps les articles sur  "comment maigrir/perdre du poids/ bien préparer sa plage."....

On SAIT pourtant que c'est du pipeau, mais rien à faire  les journalistes nous les ressortent à chaque printemps. Sans compter les "régimes après les fêtes"  bref. (Voir d'ailleurs à ce sujet cet excellent article de Stelda sur les marronniers, très instructif)

Cette année, j'ai donc reçu via mail des miracles amaigrissants un peu nouveaux, par exemple :  "morpho-régime,  ou "paléo-régime".

C'est-nouveau-ça-vient-de-sortir. (et ça me fait peur, un peu)

je me suis "amusée" à cliquer  pour tenter le diable perdre mon temps, et je n'ai pas été déçue du résultat!

Déjà, ça commence bien,  une fois rentrées les caractéristiques basiques, poids-taille-âge, la formule prétend que  mon poids de forme se situe lââârgement au dessus (oui vous avez bien lu) de ce que je demande, stadire que mon petit mètre 72, ce n'est pas 63 kilos que je devrais peser, mais 70!
Kofkofkof (je m'étouffe là)
Mais mais mais, si je veux vraiment obtenir le poids que j'ai demandé, pas de problèmes, nos diététiciennes sont là pour me conseiller et m'aider blablabla...
A grand renfort de poudre de perlimpinpin et autre rendez vous nutritionnels (pour la littérature pipeau c'est par là, pour le vidage porte-monnaie c'est par ici merci)

Le régime paléo, quant à lui, me propose  une "paléo-analyse de 2 minutes" (perdons pas de temps bonnes gens)

 "Le régime paléo s’inspire de l’alimentation des chasseurs-cueilleurs de l’époque paléolithique. Les études montrent qu’ils étaient en excellente santé : aucun surpoids, pas de cancer, pas de caries, pas de maladies cardiovasculaires…"
(il oublie juste de mentionner que l'espérance de vie de cette époque culminait à 30 ans, forcément, les maladies de la vieillesse, ça ne craignait pas grand chose)

Donc on supprime le sucre le gluten les laitages et chépluquoi encore....
Ensuite ça devient grandiose: le sucre, sachez-le, est une drogue (allons bon, nous sommes tous drogués alors?)
Il faut donc combattre le sucre par un plan de bataille efficace  accompagné d'une désintoxication mentale. (nonmais ça sent pas la secte, là?)
Mais(!) on peut quand même être gourmand, et manger un bon gâteau de temps en temps, faut juste avoir un plan de contre-mesures à mettre en place tout de suite après, à l'aide de "reprogrammation mentale "
La promesse de fin (faim?) est de se sentir intelligent par la maîtrise de son alimentation qui rend mince et en bonne santé .
Ouf!
Au chapitre "payez", ben j'ai fui, didon.
Je préfère garder mes kilos et mes sous.

M'en vais courir autour du marronnier pour maigrir, tiens, ça me changera les idées!

Et chez vous, mêmes plans anti-tranquillité aussi? Ou au contraire, fana des magazines-à-régimes?



Filo




2 commentaires:

  1. quàd je prends du poids je sais pourquoi ( stress, excès de table, apéro ...). Comme en ce moment je ne peux pas aller courir ( mal de dos que j'essaie de solutionner depuis quelques mois) je me suis commandée un vélo d appartement 😃 dont j attends depuis hier la livraison 😡. Ce sera ca le début de ma remise en forme et je profiterai du printemps pour alléger un peu mon assiette. Ce sera dejà très bien non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, je suis bien comme toi, j'identifie parfaitement les "pourquoi" mais de là à entreprendre un "comment" il y a comme un grand pas.....
      Et en effet, le mal de dos est un obstacle à plein de sports... Faudrait juste : ne plus prendre bébé au bras, ne plus porter la lessive, les sacs de courses, ne plus passer l'aspi ni le balai d'ailleurs, etc etc... facile non? ;)
      J'espère en tout cas que tu auras la motivation pour le vélo!

      Supprimer