lundi 11 mai 2015

Promenade à Ganagobie



('tention beaucoup de photos!)

Jolie balade faite avec mon père fin mars quand j'étais chez lui; nous avons grimpé sur le plateau de Ganagobie.


C'est un endroit assez exceptionnel, avec vue magnifique sur toute la région, la vallée de la Durance, les montagnes, encore enneigées à ce moment-là.
côté Durance

    
de l'autre côté




Ganagobie, c'est un plateau perché en haut d'une falaise, version inaccessible. A tel point d'ailleurs, que les moines y avaient élu domicile, en mode "coupés du monde".
Sauf que.
Qui dit abbaye, dit tissage de liens sociaux, et "fut un temps", le plateau vit s'épanouir une cité à côté du domaine des moines.

Ce temps a peu duré, il faut bien dire que l'accès au plateau est plus que malcommode et pénible; et que le dit plateau est un peu loin de tout, même si on domine la vallée. pas vraiment fait pour favoriser les infrastructures sociales et industrielles.









Mais aujourd'hui, c'est une jolie balade, aux points de vues spectaculaires

des p'tites violettes à l'abri du courant d'air 

 Et voici d'abord la fontaine aux oiseaux:






   







Moins drôles, les chenilles processionnaires, qu'il ne faut surtout pas s'aviser de toucher car elles sont très urticantes. Alors tout lemonde les laisse passer; en procession; après tout, sur le domaine des moines, les processions,  c'est de rigueur, non?

Mais moi, ce qui me ravit, ce que j'adore,e t dont je raffole, chaque fois que j'y viens, c'est la surprise, toujours renouvelée de voir surgir à travers la végétation dense (mais pas broussailleuse, car sachez-le, ce terrain est TRES bien entretenu et débroussaillé, à tel point que les sangliers refusent d'y venir)( moi ça m'épate)


Les remparts de la cité de Villevielle!
A votre droite le tas de cailloux déblayé qui servira ultérieurement pour continuer à reconstituer le puzzle géant que sont ces remparts.
A votre gauche, le mur d'enceinte, laborieusement retapé, mais pas fini.
la porte d'entrée, toujours utile, mais pas très utilisable en l'état actuel
 Suivant les versions, soit l'église, soit la salle de garde.... Cette .... heu... pièce? est en effet située juste à côté de la porte .


Et de l'autre côté des remparts?  Que reste-t'il de la cité?
Ca:

 

Alors, MesdamzéMessieurs, à votre droite, les remparts vus de l'intérieur, admirez la construction particulière des pierres posées en quinconce.... Devant vous, la maison de l'échevin principal de la cité, avec ses murs en pierres et sa cave voutée etc....
Bref, il ne reste pas grand chose concrètement, pour ne pas dire "rien"

Ce qui ne nous a pas empêché de trouver de quoi s'asseoir pour un petit pique-nique fort agréable;  pique-nique au mois de mars, notez bien!
La cité a été construite au bout du bout du plateau:
Et plouf 700 mètres d'à pic!

Et les bons moines, dans tout ça, où sont-ils donc logés?
 Eux, prudents, et assez jaloux de leur solitude, se sont aménagés un coin très "cosy"; hum, je ne sais pas si c'est vraiment le terme, mais après toute cette pierraille âpre et  sèche, voilà un endroit amical, riant et tout à fait accueillant:
L'amandier devant l'église était tout en fleur!


La porte de l'église, très spectaculaire.
Et non moins spectaculaire, la croix:

Fin du tour du plateau, la balade est relativement courte, mais on avait pris notre temps.
Pour terminer, une fois redescendus, un panneau a attiré mon oeil "Pont romain"
 un pont romain, où ça comment ça, vite je veux voir!
(je suis assez enthousiaste à l'idée de voir de ruines romaines, me demandez pas pourquoi,.... peut-être parce qu'on en trouve partout, même à côté de chez soi!)
Bref, le pont, tellement bien caché, qu'on a failli rouler dessus sans le voir:

 Vous les apercevez les petites briquettes en arc de cercle autour du bas de la voute et de la pile? Bon ben voilà ç'est ça, les vestiges du pont romain. Au dessus, les vestiges moyenâgeux, et encore pardessus, les réfections Deuxième empire.  C'est plus un pont, c'est un mille-feuilles!
Bah oui, je n'ai pas pu m'en empêcher, et oui l'eau était fraîche, mais tout à fait supportable et même vivifiante, après ces heures de marche/
Voilà une jolie promenade, à faire et refaire toujours avec plaisir.
J'avais fait beaucoup de photos, j'ai essayé de résumer et je m'aperçois que j'ai oublié des détails intéressants, comme la carrière de meules (des meules de moulin)

(A mon retour, je mettrais aussi les liens, sur le prieuré, l'histoire du plateau et de ses habitants)

Filo


4 commentaires:

  1. je les aime bien moi tes promenades ! et d'ailleurs je ne connaissais absolument pas ces vilaines chenilles ... Mais j'avais reconnu tes pieds ... je déconne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, tu ne connais pas les chenilles processionnaires? Cette année il y en a énormément; quand elles font leurs nids dans les pins, on dirait des boules de noel toutes blanches c'est très joli, malheureusement ça fait crever les arbres. (en plus d'etre dangereuses pour l'homme)
      Mes pieds;))

      Supprimer
  2. Que de beautés !
    Et je suis admirative devant ton père : après tous ses soucis médicaux, chirurgicaux, il marche bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui Ganagobie, c'est vraiment un chouette coin!
      Quant à mon père, hum hum, il marche toujours avec ses 2 béquilles quand il part en balade. ET là nous avons eu quelques passages un peu délicats, mais pas de quoi renoncer.

      Supprimer