samedi 27 juin 2015

Allo maman bébé

Petit Gaspard attaque sa troisième semaine d'existence, et malgré que sa maman ait déjà un peu d'expérience, les choses ne se passent aussi bien qu'elles le devraient.
Tous les jours, je reçois des textos d'appel à l'aide....

-Mais il a encore faim? Il vient de manger il ya  une heure!
-Mais je ne vais pas passer ma vie avec  un bébé pendu au sein!
-Non mais c'est pas possible, voilà que Bérénice se réveille à 6 h du matin maintenant!
-Je crois que je vais arrêter, je me sens nulle et empotée.
-La sage-femme est passée, elle a dit que qu'il a bien mangé, mais il faudra peut-être lui donner un bib en complément; je m'inquiète, là; pourquoi elle me dit ça, si ça va?

etc etc....

A moi de rassurer, dédramatiser, conseiller.

Si je rappelle mes (vieux) souvenirs, le démarrage de l'allaitement n'est pas aussi aisé qu'on le dit, c'est vrai, surtout la première fois (enfin le premier bébé)
Et jusqu'à ce jour, aucun, je dis bien aucun(!) bébé n'ayant été livré avec mode d'emploi précis et détaillé, bah on est obligé d'improviser en permanence!

Alors "retour aux fondamentaux" (c'est une expression rugbystique, qui me fait beaucoup rire) et consignes claires et précises:
-Une tétée c'est 5 minutes de chaque côté et pas plus. Et on attend 2heures et demi minimum avant de recommencer. Et on boit. Tu as ta bouteille d'eau?
-Tu crois?
-Ah tu as raison c'est plus simple, et j'ai enfin les mains libres.
-Oui mais il pleure, là il ouvre la bouche, il a encore faim peut-être?


Bref.
Et pendant ce temps, je dois chouchouter la grande sœur, qui du haut de ses 17 mois, passe ses journées chez nous, et découvre le monde avec entrain.
C'est simple, elle court partout (normal) commence à articuler et répète tout ce qu'elle entend: TOUT, même le "putain" (pardon) qui sert de ponctuation à presque tout le monde.
Est-ce que j'ai bien entendu ce que j'ai cru entendre? Bah oui pitin!


Alors, certes, c'est un plaisir non boudé que de l'avoir ici tous les jours, je vais la chercher tous les matins, et je la ramène à ses parents tous les soirs, mais j'avoue une certaine fatigue et un peu de comment dire? agacement pas vraiment, frustration plutôt, car je suis  limitée dans ma vie quotidienne.
Toute mon organisation doit être bâtie autour de bébé, la sieste de bébé, le temps de jeu de bébé le repas de bébé, et j'en passe.

Et je repense avec un peu d'amertume à toutes ces années où jeune maman, j'avais tous mes poussins au nid, tous petits, (quand n°4 est né, n°1 avait à peine 4 ans 1/2) et que j'ai dû faire face toute seule tous les jours, sans avoir personne à qui confier l'un ou l'autre, ou  téléphoner au moins pour avoir un peu d'aide morale.

Je n'en veux à personne, évidemment, il se trouve que les choses se sont passées ainsi; on n'avait pas d'autre choix, donc la question ne s'est même pas posée.
Mais bon sang, que j'aurais aimé pouvoir dire moi aussi "allomaman, tu peux me garder les bébés une après midi que je puisse me reposer?"


Filo

4 commentaires:

  1. Sans vouloir polémiquer, et très respectueusement, je ne suis pas tout à fait d'accord avec "5mn de chaque côté et 2h1/2 entre les tétées". C'est le meilleur moyen d'empêcher une bonne lactation avec les problèmes afférents (bébé hurleur, risque de lymphangite pour la maman et arrêt de l'allaitement car "plus de lait"...)...Certains bébés avec une succion particulièrement efficace auront leur compte en 5mn, pour d'autres (mauvais positionnement de langue par ex.) auront besoin de plus de temps...et oui, parfois jusqu'à 15/20mn par sein...On ne le dit pas aux mamans (qui par conséquent s'en affolent) mais les premières 5/6 semaines, oui, c'est" un bébé pendu au sein 24hx24"... La bonne nouvelle (oui, il y en a une ;-) , c'est que si on passe ce moment difficile (maman de 6, je sais de quoi je parle) , il y a de fortes chances, qu'après "tout roule"... Et c'est là où une grand-mère comme toi est précieuse ! Pour dire à la maman que non, elle n'est pas condamnée à être une vache laitière ad vitam eternam , et que très bientôt elle sera la meilleure maman du monde avec le plus beau bébé qu'on ait jamais vu (et qui aura le bon goût de la laisser dormir la nuit !)
    Nina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Nina, pas de polémique dans ton commentaire très intéressant. (mais je suppose que tu as dû recevoir des réflexions plus que désagréables, sur ce sujet ô combien sensible!)
      A la vérité, mon billet ne recopie pas intégralement les échanges nombreux de textos et coups de fil que nous avons échangés ma fille et moi, il se veut juste raccourci léger et amusant de cette situation.
      Et je n'ai pas la prétention de m'ériger en grande spécialiste de l'allaitement.
      Techniquement, dans ce cas précis, il s'agissait de proposer une solution simple et provisoire pour limiter des petits problèmes qui risquaient d'empirer rapidement.
      Consultation médicale prévue 2 jours plus tard.

      Il est vrai que ce chapitre dans la vie d'une femme suscite énormément de réactions, plus ou moins raisonnées d'ailleurs.


      Supprimer
  2. Vraiment, je crois l'avoir déjà exprimé mais je te le redis, ce que tu fais pour tes enfants et tes belles filles, n'a pas de prix. Tu le fais sans doute d'autant plus aisément et spontanément que tu n'en n'as pas bénéficié. Tu sais donc quelle valeur cela peut avoir. Nous sommes en région parisienne sans parents à proximité et j'ai par ailleurs mis un temps fou à demander de l'aide ou une garde à mes propres parents histoire de souffler. Mes parents n'étaient par ailleurs pas "demandeurs". Bref, désormais, les petits ont 7 ans, 5ans et 20 mois, parfois ils veulent dormir chez mamie (nous avons une maison de campagne à 5 minutes à pieds de chez eux), c'est agréable de savoir que c'est peut être possible et c'est un soulagement parfois de s'octroyer une heure, 2 heures ou une soirée sans les deux grands par exemple. J'aime bien ça, mais je n'en abuse jamais. Quant aux conseils que l'on peut "recevoir" quand on est jeune maman, les meilleurs sont ceux que l'on a "demandé"... Sinon, on peut le prendre mal, surtout si c'est belle maman qui donne son avis (du coup on ne le prend plus comme un conseil ...) Ah la nature humaine ! quelle complexité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas envisagé les choses sous cet angle-là, mais je suppose que tu as raison. Pour moi c'est juste quelque chose de naturel et non forcé, que je fais avec d'autant plus de plaisir que je mesure combien le temps des petits enfants passe vite,et que c'est un bonheur d'en "profiter".(Et puis j'ai le bonheur de bien m'entendre avec les belles filles, ça compte énormément je pense)
      Mais c'est que je me garde bien de donner des conseils, héhé, sauf si on me les demande expressément!Et encore, j'y vais toujours sur des œufs avec des circonlocutions et des conditionnels...on n'est jamais trop diplomate!
      Vis à vis des parents, difficile de trouver la bonne attitude, on se trouve pris entre deux feux, être a la fois "enfant de" et "parent de ".
      Comme tu dis ces relations sont très compliquées, mais passionnantes!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.