vendredi 18 septembre 2015

3 mètres de confiance en soi

Oui parfaitement ça se mesure!


Au départ, c'est une histoire de sens de l'orientation qui serait parait-il une qualité réservée aux hommes.
J'ai longtemps cru que moi aussi j'en étais dépourvue, tout simplement par ignorance , à force d'entendre que c'est un défaut strictement féminin, blablabla, et que personne ne s'est jamais soucié de m'affirmer e contraire.
C'est sûr que tant qu'on se déplace à plusieurs et qu'on compte sur les autres pour se diriger, bah, on ne sait pas trop où on va et comment, ou plutôt, on n'y prête pas attention.
Mais sitôt qu'on se prend en charge soi-même, il devient vite évident que soit on a la ressource de se tirer d'affaire seul, soit on renonce et on préfère se faire accompagner,( ou n'utiliser que des itinéraires connus)


Bon, il m'aura fallu du temps avant que je me rende compte par moi-même, que didon, je suis parfaitement capable d'aller d'un point A inconnu à un point B tout aussi inconnu, sans passer par Rome (tous les chemins y mènent, dit-on!) aussi bien à pied-mon mode de déplacement préféré-, qu'en voiture, ou en bus.


Donc, forte de cette qualité, me voilà partie toute guillerette avec bébé à la découverte de son nouveau quartier (ils viennent de déménager dans la banlieue toulousaine) avec comme objectif de faire un grand tour au parc voisin.
A l'aller, pas de problèmes, je prends strictement l'itinéraire soigneusement expliqué par mon fils.
Pendant une bonne heure, nous arpentons le parc, admirons les balançoires, comptons les cailloux, et les brins d'herbe.
Pour le retour, comme bébé s'est endormie, vaincue par la fatigue,, et que nous sommes bien éloignées de notre point d'arrivée au parc, je décide de repartir par une autre chemin, exactement par cette route que je vois devant moi et qui devrait, si je tourne à droite , me ramener à peu près au bon endroit.
Comme je ne connais pas du tout le quartier, j'ai beau tourner et parcourir les rues à grandes enjambées, tout se ressemble! C'est un quartier tout neuf tout neuf, avec des immeubles en constructions, et des pavillons modernes et très colorés, et des lampadaires très "disaïïïne".
Evidemment, c'est quand je commence à m'énerver parce que je me sens perdue (et je me rends compte alors que je ne connais même pas l'adresse de leur maison, ni le nom de la rue, même pas le quartier!) que bébé décide de se réveiller.
Vous e savez bien, un bébé grognon à l'heure stratégique, et loin de son petit repas, c'est quelque chose qui peut vite tourner au cauchemar!
Demi-tour en vitesse, on remonte toute l'avenue au pas de course jusqu'au bout, à l'arrêt du tramoué, et on reprend le chemin de l'aller.
Ouf, bébé est arrivé, on peut souffler (et accessoirement s'occuper de la faire manger)


Le lendemain , je sors en voiture avec mon fils, et c'est à ce moment que je me suis sentie à la fois bête et furieuse:
Je reconnais le magasin devant lequel j'ai fait demi-tour: il est à 3 mètres de la maison.....j'avais bien trouvé le chemin, il aurait suffi que je parcoure encore ces quelques mètres pour voir l'angle de la rue et me rendre compte que j'étais arrivée.
Pfff !


Alors, pour l'orientation, oui c'est parfait, mais pour la confiance en soi, ben c'est pas gagné!


Rien à voir: je dois prolonger mon séjour,  et je continue donc à profiter de cet ordi, qui, s'il me rend énormément service, est aussi bien fatigué, voire malade. Ecrire un billet est une affaire de longue haleine, quant à répondre aux commentaires, ça devient très compliqué. Ne m'en veuillez pas de ne pas répondre!































2 commentaires:

  1. Heureusement que tes heures de marche en montagne t'ont donné une forme incroyable !

    RépondreSupprimer
  2. oui surement; mais bon j'aime bine marcher tout simplement, alors j'en profite!

    RépondreSupprimer