samedi 31 octobre 2015

Papier poussière

Au départ le piano...

Piano droit "old school" Erhardt  fabriqué en série au XIX ème siècle... Celui-ci datait de 1889...
Acheté par Monsieur Mari qui s'était mis dans l'idée d'apprendre  le piano, ou sinon lui surement un de ses fils, ou au moins mademoiselle sa fille.

Bien entendu personne dans la famille n'a JAMAIS utilisé cet instrument.


Il a donc compté nos Noëls pendant de longues années, étouffé sous les branches du pin qu'on s'obstinait-faute de place- à lui coller devant le couvercle.

Mis en vente, une fois, deux fois, trois fois, sur le coincoin et ailleurs, il n' a jamais eu l'heur d'intéresser qui que ce soit....
C'est bien triste, mais il faut se rendre à l'évidence, un piano caisse en bois, c'est lourd (300 kg) ça prend de la place et de la poussière. Et personne n'en veut. Fût-il d'époque, et avec des touches en ivoire ancien.(mais kestuveux qu'on fasse de ce truc, enfin!)

Et tout d'un coup ce matin, Marichéri décide de virer le piano, appelle un voisin et hop, le temps de poser trois madriers et voilà l'antiquité qui s'ébranle à grands couinements, grincements et grondements vers son destin.
C'est triste..... mais on est enfin débarassés et soulagés.

Battons le fer tant qu'il est chaud, et  la poussière tant qu'elle est là (pourtant, pas de risque qu'elle aille ailleurs, on est si bien ici, au chaud derrière le piano!)
Et c'est là que.....

"ah ben didon ça fait vide, enfin du large..." "oui ce serait l'occasion de rafraichir et de repeindre en blanc, ce jaune je peux-plus-le-voir" "juste peindre? mais on va voir les trous, faut refaire de l'enduit"(inquiet, monsieur) "bah je sais pas moi, fais au mieux, mais que ce soit propre!" "ah"

De mon côté et de mon propre chef, je décide de déblayer ce qui sert de bibliothèque, savoir des étagères; à côté du piano, à côté de la cheminée, au dessus de la cheminée, à côté de la porte,  yen a partout.
Dont certaines si hautes, et si bien encombrées devant, que jamais je crois, le bout d'un plumeau ne s'y est risqué.
Ce qui ne veut pas dire qu'elles soient vides, bieeeeen au contraire!
Des livres, petit format grand format, des vieux des jeunes, des utilitaires et des romans, des collections complètes,  des beaux livres et des livres déglingués......
Des encyclopédies...
 Ahhhh, les encyclopédies, on en parle? Ces monumentaux volumes, très savants indigestes,  soigneusement reliés en marron-marron (années 70!) et payés, c'est vrai, horriblement cher par les parents de marichéri "On va pas les jeter?!" "mais on en fait QUOI?"

Et tous ces romans lus et qui ne seront jamais relus, on en fait quoi aussi? Et ces" beaux" livres, très beaux peut-être mais qui n'intéressent personne, on en fait quoi?
Et tous ces opuscules, ces publications, ces papiers quoi, qui dormaient sagement empilés maintenant que je les ai déterrés de leur couche de poussière, on en fait quoi?

Ca se revend? A qui?
Les bouquinistes contactés ont fait la grimace les uns après les autres, "non on prend plus yen a trop, pas intéressés"....

Depuis ce matin je nage dans la poussière -et je tousse à n'en plus finir-, j'ai mal au dos d'avoir bougé tout ce fourbi, et vous savez quoi?
On est loin d'avoir fini!

Il me prend des envies de tout -oui TOUT- mettre à la poubelle, et d'oublier jusque même au terme "bibliothèque"......

Et tout ça parce qu'on a enlevé le piano!


Moi je suis curieuse de savoir; c'est comment chez vous? Ya des belles biblio avec  les reliures dorées au kilomètre, ou au contraire des livres en tas? Classés, pas classés, gardés? comment, combien,  à partir de quel critère?

Filo
























6 commentaires:

  1. chez nous c'est piano aux touches en ivoire ET bibliothèque. 4500 livres.
    J'ai fait le tri, et envoyé chez Emmaüs les livres inintéressants. Il en reste 4300. Je les aime.
    Quant au piano, j'ai un mari pianiste. Je le garde. J'aimerai le faire réparer. A voir...
    Tu vois, je ne te suis d'aucune utilité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu fais réparer ton mari? (mouhahaha!)
      Ta bibliothèque, pour les photos que tu en as partagées, est bien construite, claire et aménagée, et facile d'accès. Ce qui n'est pas le cas ici, où la passion de construction des étagères de monsieur l'a conduit à en poser partout, un peu en dépit de la logique.
      4000 volumes c'est beaucoup, mais ça va tellement vite! Je n'ai pas compté (et je ne pense pas qu'il y en ait eu autant) mais en effet ça ne résout pas mon problème!

      Supprimer
  2. Pas de piano chez nous, on vit toute l'année dans une dînette (enfin si... c'est vrai... on a un piano "d'apprentissage" à la campagne, sorte d'orgue donné par mon oncle qui vidait sa maison ...) Mais j'ai une bibliothèque !!! et j'ai délocalisé une grosse partie de mes livres à la campagne aussi ... J'ai quelques belles reliures d'époques et des plus récentes, pas si bien mis en valeurs dans mon petit salon, mais bon, ils tiennent chaud à mon cœur. Enfin, je dois confesser que je n'achète quasiment plus de livres depuis ma crise "minimaliste", j'emprunte à la médiathèque (qui parfois me donne très envie d'acheter surtout pour les enfants, il existe des livres tellement beaux !).
    Voilà tu sais tout sur ma bibliothèque ! et quand on "vide", quel soulagement tout de même non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça ne tenait qu'à moi, je pencherai pour le minimalisme extrême (j'étouffe!) mais monsieur au contraire, a besoin d'être entouré de plein de possessions....Dans ma bibliothèque de loisir créatif, j'écrème avec rigueur et régularité, ça ne déborde jamais.
      Mais là.....
      Bon je viens aussi de m'inscrire à la bibliothèque municipale, c'est un grand pas, non?

      Supprimer
  3. On a eu pendant 10 ans un piano "en garde", un jour j'ai craqué et puisque la personne à qui il appartenait ne pouvait le récupérer, j'ai réussi à le vendre !!! Une misère mais au moins ils sont venus le chercher donc le déménager (un escalier en colimaçon !!!)
    Pour les livres alors là....lorsque Djeune n°1 est parti j'ai transformé sa chambre en bureau..humhum...en bibliothèque en fait.... tous les murs en sont couverts...je ne sais pas jeter un livre alors j'essaye de ne plus en acheter.... Mais les autres pièces ne sont pas épargnées, il y en a partout !!!!
    C'est dur d'éliminer !!!!
    Courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si tu as réussi à le vendre, bravo!
      Pour les livres, pendant longtemps j'ai pensé aussi que je ne pourrais ja-mais! jeter. Et puis réflexion faite, je ne garde que ceux que j'aime relire, tant pis pour les autres; ils m'ont fait rêver, transporté dans un autre monde, le temps d'une lecture, mais je n'y reviendrai pas,alors....
      Finalement, pas trop de regret une fois qu'on a commencé.
      Et bienvenue ici!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.