lundi 9 novembre 2015

Une autre maison

Toujours dans mes recherches de logement noelistique (ça prend tournure! reste plus qu'à comptabiliser les lits bébés) je suis arrivée au gré de mes pérégrinations internet sur ce site:
La tiny House ou petite maison dans la prairie

 C'est mignon et charmant n'est-ce pas?
En Provence, on appelle ça un cabanon (avé l'asseng, hein)
"Un petit cabanon pas plus grand qu’un mouchoir de poche" ......(la cyberquiche ne sait toujours pas insérer de vidéo tontube, et là, n'a pas trop le temps de résoudre ce mystère, pompompom)

http://tinyhousefr.fr/wind-river/


Au premier abord, ça parait charmant, gai et pimpant, une vraie maison de poupée, on a  tout de suite envie de s'y installer.
Ca roule, mais ce n'est pas un mobil-home, c'est une cabane,  en bois, on vous dit.
Avec tout le confort moderne, mais en réduit.
Au début j'ai trouvé ça rigolo, puis surprenant: "seriously, on peut vivre là-dedans?"
Ensuite j'ai pensé au vent " si jamais le mistral souffle en tempête, ça résisterait?" (on a déjà vu des surprises surprenantes,  voire dramatiques.....)

Tout de même je trouve intéressante la position des constructeurs qui expliquent que ce courant des mini-maisons s'est développé aux USA, notamment  après l'ouragan Katrina,  pour inventer une alternative aux logements de l'état (de ce que j'ai compris, ici)


"La Tiny House n'est peut-être pas la réponse à tout, mais elle nous interroge sur notre propre habitat."
(et qu'est-ce qu'il a mon habitat d'abord?)
J'avoue que j'ai du mal avec les arguments "trop d'espaces inutiles", chez nous c'était rempli comme un œuf,  "place perdue" c'est aussi un peu d'espace, plizzz, on étouffe!
En revanche, le couplet sur les impôts, la nécessité  de l'entretien (et son prix), là,  force est de reconnaitre que oui c'est vrai.
Je dis souvent que le soleil ça coute cher -ricanez, ricanez- mais c'est hélas vrai....

 Autre argument imparable, le ménage n'est qu'une formalité, moins de 20m2 de sol! Il suffit d'éternuer pour faire envoler toute la poussière, atchi atcha et voilà!

L'argument de la mobilité toute relative parlera surement à certains plus qu'à d'autres, mais ici, on préfère rester sur place et cultiver son jardin!


Du coup j'ai encore déniché une autre idée, c'est celle de l'habitat en bulles....
C'est très science-fictionnesque, mais très rigolo.
Tenez, par exemple cette grosse bubulle blanche là, posée sur l'eau:
<a href="//fr.pinterest.com/pin/create/button/" data-pin-do="buttonBookmark" ><img src="//assets.pinterest.com/images/pidgets/pinit_fg_en_rect_gray_20.png" /></a> <!-- Please call pinit.js only once per page --> <script type="text/javascript" async defer src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>
http://habitat-bulles.com/bungalow/

Moi j'a-do-re!!!!
Heu pareil, vaux peut-être mieux pas trop se demander ce qu'il risque d'arriver en cas de tempête/orage... et autres joyeusetés....mais bon, je m'imagine très bien vivre dans un tel (quoi? maison? champignon?); prendre son petit déjeuner presque les pieds dans l'eau...

Ce bidule a un site à son nom , apparemment c'est un lieu à vocation locative, pour personnes ou pour évènements. (bon j'ai parcouru en vitesse, et en anglais alors mes déductions sont très approximatives)


Et on retrouve nos petites tiny, format bubulle aussi!
Selon l'adage si véridique "pour vivre heureux, vivons cachés", les tiny bulles sont des constructions enterrées et rondouillardes, dont ne dépassent que les fenêtres, comme un gros oeil qui regarde.
 
regardez-moi ce ravissant toit végétalisé!
J'avoue un certain enthousiasme pour ces projets, différents, pas forcément hors de prix, originaux, et surtout qui tentent de replacer l'humain au cœur de son habitat de façon intelligente.

Allez,  séance "on voit de tout": qui d'entre vous a déjà visité une maison en se disant, oui je l'achète et je pose mes valises?  Même dans des logement neufs, ceux qu'on achète sur plan?
Ce n'est jamais le cas, on doit systématiquement prévoir des travaux.
On trouve
-des défauts de constructions/isolation/fabrication/finition...
- des logements pas logiques, couloir perdu, placard inexistant, fenêtre inaccessible......
Faites votre liste. (je ne parle pas de la décoration affaire de goût uniquement)


J'aurais dû appeler ce billet "la maison de vos rêves"!

Ceci dit, en dehors du côté pittoresque et unique, ces nouvelles constructions ont le mérite de proposer un modèle plus réfléchi en terme d'écologie, de chercher des solutions différentes.
Pas toujours évidentes (les mini-maisons sont plutôt conçues pour des toutes petites familles) pas forcément logiques (déménager sa maison tous les trois mois, bof bof....)mais au moins des idées nouvelles  se font jour.


Et vous, vous voyez ça comment?
Vous avez une âme futuriste qui trouve les bubulles irrésistible, ou alors c'est la minimaison en bois qui parle de cabane à votre coeur d'enfant, ou alors, non définitivement votre rêve ça reste le château ruinesque (et ruineux) à retaper en Périgord?





Filo











4 commentaires:

  1. Mince tu termines avec un gros dilemme pour moi ! la jolie petite cabane au toit végétalisé (j'adooooore) et l'Idée du "truc" dans le Périgord que j'aime beaucoup aussi... Mais bon de la bicoque à retaper on a donné !
    Bref la maison de mes rêves est celle où j'ai toute ma petite famille avec moi et que je passe mon temps à réaménager ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, il n'y a pas de "maison idéale" étudiée par un architecte, c'est nous qui fabriquons notre maison de rêves avec ce que nous avons/pouvons. Pour avoir construit nous-même notre maison, moi je dois dire que les travaux je peux plus! Même acheter un pot de peinture me donne de l'urticaire (géant au moins!)

      Supprimer
  2. Comme Bibiche, celle dont je rêve, c'est la mienne : nous y avons fait tellement de travaux et réaménagé tellement de pièces et de volumes, qu'elle nous correspond parfaitement.
    Et toi, laquelle choisis-tu pour y installer ta famille pour Noël ? As-tu de la place dans ton jardin entre les citronniers ?

    RépondreSupprimer
  3. Ah s'il ne s'agissait que de moi, j'adorerais vivre dans une maison bulle, sans angles pour s'y cogner!
    Mais vous avez raison toutes les deux, MA maison c'est celle qu'on a construite aménagée et patinée avec le temps, et où nos enfants sont nés, c'est le pivot, les racines de notre famille!

    RépondreSupprimer