lundi 25 janvier 2016

Voter avec son porte-monnaie

Voilà une phrase que je commence à lire dans certains blogs, et passée la première perplexité,  je suis assez d'accord.

Sans faire de politique, force est de constater que nos choix établis par le biais du vote n'ont pas de résultat concret.

Alors sanction financière pourquoi pas?
C'est surtout  une façon de reprendre en main mes dépenses de  consommation.


Le déclic est venu de plusieurs évènements à la fois:
-d'abord me rendre compte que chaque fois que je passe à la caisse du supermarché, je laisse bien plus d'argent que ce que j'avais prévu de dépenser. On peut s'amuser à comptabiliser au fur et à mesure sur sa calculette, mais  on finit souvent par s'emmêler dans ses additions, et rendu en caisse, on a dépensé autant d'argent et plus de temps.

-le jour où j'ai acheté des côtes de porc à 2 euros le kilo, (exactement 1,99 e) j'ai tiqué. Pas chère  certes, mais à quel prix? Je veux dire que si moi, j'achète à ce prix-là, il y a forcément quelqu'un le long de la ligne de distribution qui n'a pas été rémunéré, tout au moins pas au juste prix de son travail.  Et c'est pas le supermarché, ni les différents grossistes, ni les transporteurs.... Reste le paysan.
De plus, que sait-on des conditions sanitaires d'élevage et d'abattage? (à mon avis mieux vaut même pas y penser!)
Enfin, (et pas étonnant), cette viande avait mauvais goût  (même le mari pourtant pas difficile, l'a remarqué).

Et c'est pareil pour les fruits et légumes .....

- quand le même supermarché a inventé de rester ouvert la veille de Noël jusqu’à 23 heures....C'est pas du sadisme, ça?
Et discutez un peu avec les caissières, elles vous avoueront que certes, on n'est pas "obligé" d'accepter de travailler jusqu'à des heures improbables, ou le dimanche, mais que si on refuse, on finira (vite) par être licencié, ou tout au moins mis de côté.....

Et en tant que consommatrice, l'expérience "supermarché" est une des plus pénibles de ma semaine: bruit, foule, attente infinie, agressivité de part et d'autre, et bruit bruit bruit.
Ajouter une légende


Pour en revenir à mon propos de départ, j'ai décidé  de supprimer l'enseigne carrefour de mes achats. (et c'est valable aussi pour les deux autres gros auchan et leclerc).
Parce que je refuse de cautionner  leur politique destructive et abusive, parce que j'en ai marre de me retrouvée emprisonnée d'un système où "yatout c'est la peine d'aller chercher ailleurs", d'un modèle où la qualité du produit est le dernier souci de l'enseigne,  ainsi d'ailleurs que l'honnêteté vis à vis du consommateur

D'ailleurs, avez vous remarqué un détail bizarre avec le carburant de carrefour?

Quand vous vous servez à la pompe automatique, le montant est débité à l'étranger. La première fois où j'ai vu apparaitre le libellé CB étranger sur mon relevé de compte, je vous prie de croire que j'ai sauté au plafond.... (étranger comment ça? où ça? qui ça? pourquoi ça? )
Comme je n'ai pas réussi à trouver d'informations, je suppose que le paiement de carbu est exporté pour éviter de payer des impôts en France des raisons logistiques....

Dooooooonc, j'essaie de trouver des solutions alternatives.
Évidemment qu'il y en a. (Heureusement!)

 le supermarché bio est trop loin, trop(beaucoup trop) cher, je n'y achète que les produits nécessaires lorsque ma petite chérie intolérante au gluten vient à la maison.

De ce que je lis, ce sont surtout des personnes très engagées sur le chemin bio qui refusent l'achat en supermarché et se fournissent quasi exclusivement en bio, biocop, amap et autre système alternatif.

Pour ma part j'ai bien du mal à modifier tout mon système d'approvisionnement, question d'habitude et de prix;  en effet, quand on est accoutumé à raisonner suivant une certaine fourchette de prix, payer plus pour ce même produit nécessite un effort considérable pour être en accord avec soi-même sans avoir l'impression de s'être fait rouler, ou de mal gérer son budget.

C'est peut-être plus facile quand on est plus jeune et qu'on a pas forcément les mêmes points de comparaison.

D'autre part, le non-achat au supermarché a ses limites: où acheter les pâtes, la lessive, le savon le vinaigre blanc, la farine?....
D'accord, je limite au maximum les achats de "tout fait", mais il me faut  par exemple au moins un yaourt (et une cuillère de crème de fraiche) pour faire une tournée de yaourts. Le beurre et le fromage ne sont pas faisables à domicile  non plus. ( Non je n'ai pas de vache dans mon jardin, incroyable, non?!)

J'ai également constaté avec surprise (et un brin de jalousie!) que l'approvisionnement en campagne me semble de meilleure qualité, et pas forcément plus cher.
Chez Fils Aîné,  le marché c'est une fois par semaine, le lundi à Chose, le mardi à Truc, le mercredi à Bidule, et c'est tout.
Et oui, on y  trouve aisément des producteurs de pays qui vendent leurs légumes, leur pain frais, les fromages de ferme, même le banc de boucherie et  la poissonnerie.

Ici en ville, où on est censément fournis quotidiennement, j'ai bien du mal à dénicher les légumes de la région. Mes artichauts arrivent de Bretagne ou d'Espagne (alors qu'il en pousse dans les champs pas loin! mais où sont-il mangés????) et tout à l'avenant.
Je ne parle même plus des tomates hollandaises poussées en serre au Maroc ou en Espagne, tant ça m'énerve.
source
 (Et les poivrons en vente du premier janvier au 31 décembre, on en parle?)

Bref, je suis à la recherche d'un système différent d'approvisionnement, qui ne me prendra pas la tête (faire 30 km pour aller chez un maraicher  qui vend à la ferme, non)
  qui sera  de meilleure qualité et plus en accord avec mes questionnements et mes réflexions.

Ben, on n'a pas fini de manger des
source
  moi je vous le dis!


Filo







5 commentaires:

  1. regarde déjà sur le site "la ruche qui dit oui", ma soeur en ville y a parfois recours. Pour ma part, j'avoue que c'est marché le mardi, parfois le mercredi, le vendredi visite à la ferme où j'ai commandé par mail la veille, le lait et la viande aussi! la farine à la minoterie en sac de 20kg, et les pâtes/céréales/muesli aussi chez Markal, pour tout le reste lessive et compagnie c'est au super u. je ne crois pas pouvoir faire plus, je fais mon pain, mes yaourts, mes gâteaux etc. Si tu as un marché vers chez toi, c'est déjà a première alternative!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fichtre, en 20 Kg! Comme tu y vas, ici le plus gros que j'ai trouvé c'est 5 kg au super marché bio(plus les mites en invitées surprise, ahem)
      Et quant au marché, disons que je ne le fréquente plus.
      Mais la ruche, oui j'ai déjà essayé.

      Supprimer
  2. nous sommes passés au tout BIOCOOP (il y a vraiment tout même la lessive et les couches). Avant nous allions chez Monop où nous achetions le bio de la marque c'était la plus grande surface que nous fréquentions ... et puis comme nous sommes en ville nous faisions marcher les commerçants du centre (qui se rincent bien au passage, il faut le reconnaître en région parisienne ils se lâchent !)... je trouve que les conseils de Tic@ sont bons, il faut rôder un peu son organisation mais commander sur le net est une bonne idée, il faut aussi peut être regarder s'il y a des commandes groupées dans ton coin, chez des producteurs locaux (et s'il n'y en a pas ... organiser ça toi même ... enfin s'il te reste du temps ;-).
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en effet, en fouillant,on trouve; quant à organiser moi-même, heu...ma paresse naturelle m'interdit ce genre d'exercice!

      Supprimer
  3. jette un coup d'œil ici ... http://www.bio-culture.fr/

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.