jeudi 4 février 2016

Jupette simplette

En couturière (et modeuse, mouahahaha) prévoyante, j'avais cousu dès cet automne, pas moins de 3 jupes de lainage.
On y reviendra, photos à l'appui.
Mais il se trouve que, pour une fois que j'étais prévoyante, la météo n'a pas vraiment été à la hauteur de mes prévisions couturesques...
Autrement dit, il fait bien trop chaud pour porter des jupes de lainage, doublées et tout et tout.

(hum, entre le moment où j'ai cousu, celui où j'ai pris les photos, et celui où j'ai rédigé l'article, du temps s'est écoulé, et mes affirmations ne sont plus trop d'actualité= maintenant, on se gèèèèèle!)

Solution de repli avec cette petite jupette simplette, en velours.
J'étais en possession d'un coupon de velours à grosses côtes, mais d'une couleur, hum assez peu engageante: entre blanc et jaune, genre "beurre frais".

Pour les tartines, le beurre frais, c'est délicieux, mais à porter, c'est beaucoup moins évident....
Sauf dans la situation très précise et révolue depuis bien longtemps de "faire sa demande en gants beurre frais"

Par la magie de la chimie et de la machine à laver, le beurre frais s'est retrouvé teinté en bleu jean.
Le résultat est un bleu doux, un peu plus foncé, très joli (à mon goût)
Bon, le défi suivant était situé au niveau du métrage : 80 cm en 1mètre 40, juste de quoi caser une jupette, et encore, sans les parementures.


J'ai choisi un modèle sur le mag Tendance COuture n°11de jupe trapèze, pas basique, mais pas compliquée non plus, et ma foi, je m'en suis sortie sans soucis.
Je me suis quand même compliqué la vie en ajoutant des poches,


 parce qu'une jupe sans poches, c'est misère et galère, et  pour pouvoir coudre mes poches sur les coutures de côté, sans faire de catastrophe, j'ai déplacé la zipette, qui est passée, hop, à l'arrière.


Franchement, rien de compliqué là dedans, la preuve, j'ai réussi à tout faire correctement.
(mondieu, quelle compétence, et quel talent, c'est renversant!)
J'ai enfin réussi à maitriser la pose du zip visible mais impeccable sans couture qui se voit.  Contrairement à beaucoup de couturières, je ne suis pas fan du zip invisible,  je préfère une belle couture bien propre à un truc semi invisible et pas droit.


 Que dire de plus? Qu'elle est supra confortable,  et va avec tout.
Que monsieur, quand il l'a vue pour la première fois, n'en revenait pas que ce soit sorti de mon atelier, il pensait que je venais de l'acheter. (fière!)


Et maintenant, considérant que mon vestiaire est largement fourni, et que je peux donc ranger ma chère machine, je me suis dépêchée de .....
ressortir mes magazines et relever un autre patron, pas du tout de mon style habituel, pas du tout d'une couleur que je porte..... en toute logique!

Filo




6 commentaires:

  1. Bref, tu es une femme...
    Très mignonne ta jupette, et la couleur est joliette !

    RépondreSupprimer
  2. chouette ! (chez moi quand il y a un changement de couleur "grâce" à la machine, le résultat est conforme à l'accident : désastreux)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! Mais rassure-toi, j’ai connu aussi, et plus d'une fois

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Surtout contente d'avoir réussi!
      Je m'améliore de couture en couture, certes, mais j'ai encore de la marge

      Supprimer