vendredi 26 février 2016

The Splendid Sampler

Rappelez vous, au mois de décembre, je cherchais dans quel projet annuel me lancer, qui me tiendrait en haleine toute l'année, et j'avais choisi finalement le Mystery BOM (blok of the month) de Pat Sloan ici.
Pour ce faire, j'étais donc inscrite à la niouzléteure de son site.
Et....
Très logiquement, je n'ai pas pu résister au patchwork mystère gratuit, The Splendid Sampler qu'elle propose, en association avec pléthore d'autres créatrices américaines de patchwork.
Évidemment, la nouvelle a été préparée avec soin, les nouvelles savamment distillées, ce qui fait qu'au jour dit, on n'avait qu'une envie, se ruer sur l'imprimante et se lancer.
Je dis "on" parce que je n'étais pas seule loin de là: dès que le premier bloc a été en ligne, avant la fin de la journée, au moins une trentaine de petits blocs différents s'alignaient en photo sous l'article.

Pour moi, le défi est double: arriver à réaliser chaque carré, et arriver à comprendre , parce que la traduction glouglou est  certes  hilarante, mais pas pratique quand on veut comprendre vraiment de quoi il s'agit en détail.
Il s'avère également que la cadence de sortie des blocs est accélérée (2 par semaine);
pas grave, me suis-je dit au début, ce sont de tout petits blocs, ce sera vite fait.

Hahahahah, naïve que j'étais!

Je m'aperçois à mes dépens que plus c'est petit, plus c'est compliqué et long, car il faut être minutieux, trèèèèèèèès minutieux dans les découpes et dans les coutures.
De plus, l'auteur a fini par avouer que ce ne sont pas des blocs pour débutantes;  ah ben voilà.

Bon  je m'en fiche,  et même je suis ravie de pouvoir   tester des choses un peu complexes, sans complexes.
Ceci dit, je sens que  ça va être rock'nroll, parce que des méthodes comme le papier piécé ou l'English Paper Piecing (heinnnn?) je n'ai jamais fait, moi....





 Voici le premier carré, il mesure à peu près 15 cm soit 6 inches, car tout est en mesure impériale (j'adore ce terme, ça fait tellement snob! Ca me fait marrer à chaque fois)

Là pas vraiment de difficultés pour moi, en effet ce fut vite réalisé; c'est après que ça se gâte....


  Mêmes dimensions finales,  mais beaucoup de petits carrés à découper, assembler recouper... et je ne  vous parle même pas de l'opération repassage!
Une fois  terminé repassé photographié instagrammé et hachtagué,  j'ai soufflé, il m'avait donné du fil à retordre celui-là!

Et hop dès le lendemain, il y en avait un autre qui m'attendait! Ca devient un marathon cette affaire!

 Des p'tits coeurs! c'est meugnon....
Sauf que c'est une bonne vieille galère à faire!
La galère a encore été compliquée par le fait que je n'utilise que des tissus de récup, et non  des collections complètes de tissus assortis. IL m'a fallu cogiter pour comprendre comment fonctionnaient les découpes de façon à avoir un dessin cohérent. D'où les petits pois, valeur sûre!

Vous voulez voir ce que ça donne, en plein dedans?

 Des petits carrés de 2,4cm de côté.....  Périlleux à couper, aventureux à coudre....

On dit que le patch est l'art d'assembler des petits bouts de tissus.
Pas du tout! C'est surtout l'art de découper des petits morceaux en bouts encore plus petits, pour les réarranger et les recouper....
La preuve:

Autant de tissu coupé que de tissu cousu, ou presque.

 Alors, il m'a fallu m'équiper un peu plus sérieusement.

Je possédais  déjà le grand tapis de coupe , le cutter rotatif et la longue règle à patch graduée en cm d'un côté et en inch de l'autre côté.

Jusqu'à avant de débuter ce Splendid Sampler, cela suffisait amplement à mes talents....
Il m'a fallu rajouter en urgence une petite règle, qui -catastrophe!- est graduée seulement en cm (mais avec la graduation  de 7 mm qui correspond à 1/4 d'inch, on fera avec)
Deux lames pour le cutter, parce qu'à cette cadence de coupe, ça s'use plus que vite!
Et une bouilloire avec sa tasse, pas besoin d'explications?
Il y manque encore un tapis de coupe rotatif, commandé chez le "marchand-fleuve" pour éviter au maximum les manipulations durant l'étape "découpe des petits bouts".

Rappelez-vous: "accurate!" Soyez précis. Sans quoi ça foire, en témoignent des carrés pas alignés, si vous cherchez bien vous les verrez.

















Pour terminer, la désormais classique photo de l'envers, autant le premier fait "propre et net" autant, plus ça va et plus ça se gâte... Le dernier  n'est qu'un fouillis de fils et marges de couture.... Qu'est ce que ce sera au bout des 100 petits carrés?

 Et on appelle cela de la détente!

Filo

4 commentaires:

  1. Quelle folie, décidemment, je ne suis pas du tout patiente pour ce genre d'ouvrage. Envie oui, réalisation non.
    Du coup, je te félicite encore plus hautement !

    RépondreSupprimer
  2. Et réciproquement, tu te lances dans des défis que je n'oserai jamais attaquer!;)
    Et plus ça va et plus j'aime faire ce genre de petite couture invraisemblable que je trouve distrayante...bah oui!

    RépondreSupprimer
  3. Au fait, t'es-tu lancée dans le pari d'économiser un euro en janvier, deux en février... ?

    RépondreSupprimer
  4. quel boulot... il faut être dingue non ?

    RépondreSupprimer