samedi 21 janvier 2017

mon île déserte

Oui Marie-Monique, tu as la tête dans le guidon, ton patron te fait des misères, pour dire ça poliment; ton mari, là tout de suite, tu le renverrais bien chez sa mère, avec pertes-et-fracas, quant aux marmots, tu va les ramener direct au magasin. SANS échange. Ben tiens.
 D'ailleurs spa compliqué tu vas t'acheter une ile déserte rien que pour toi. Toute seule.

Imagine un peu.......

 Une île déserte, de préférence au soleil, mais surtout dépourvue d'humain. Ni mari ni enfant ni belle-mère/belle-soeur,  PERSONNE!
Mais! avec une bibliothèque copieusement fournie, (et même un rayon littérature rose, tu vois le truc bien tartignolle, mais si reposant), un congélateur bien rempli (l'option je fais la cuisine c'est NON) et rien d'autre à faire que ce que tu as envie de faire; ou de ne pas faire.....
 Sans personne pour crier  SEKANKONMANGE!!! ou alors Rhhhhhaaaa mais c'est déjà 21 heures, j'ai oublié d'aller chercher n°2 à l'entrainement, PDBDM!*
*je vous laisse traduire hein

Et puis aussi sans téléphone -on est d'accord que TOI, tu embarques le tien et tu peux appeler qui tu veux et si tu veux.
La journée sur le transat les doigts de pied en éventail, sous le cocotier......
on y est presque!


Avoue Marie-Mercédès,  ça, ce seraient des VRAIES vacances!
(on ne parle des choses désagréables telles que ménage et vaisselle. Comptons que ce sera fait tout seul par magie, voilà)

Du soleil oui oui (je suis une fille du Sud, la vie sans soleil c'est juste pas possible) et puis du vert, un beau jardin à la végétation tropicale; le transat sous le bananier, les bougainvilliers en rideau, le jasmin en parfum de fond.....
Un peu comme ces peintures du douanier Rousseau....


Ce serait un belle maison, vaste....de la place, plus que l'ameublement, marre de se prendre les angles à cause des bahuts, buffets et autres meubles entassés serrés.
Un plancher évidemment; Bibiche connait mon amûûr du plancher, forcément chez moi c'est carrelage (glacé)
Avec une belle galerie qui court le long de la maison ; je crois que dans les îles, on appelle cela une varangue.... Tu vois  l'idée quoi,  avec un petit courant d'air léger....


Bon:
Ile ok,  bouquin ok, coktail ok aussi (faut boire c'est important de combattre la déshydratation!), le transat à ta convenance, chilienne ou rocking-chair (moi je peux pas j’ai le mal de mer)......

Ahahhhhhhhh
Ça commence à aller mieux
Non il n'y a pas de moustiques, on a dit "pas de nuisibles"!

Comme ce serait au bord de la plage, on aura la musique des vagues qui viennent  doucement s'allonger sur le sable......
Ou alors, en symbiose avec la colère que tu ressens (parce que mari enfant  etc...) un grand fracas, et un ressac Enauuurme! Boum Flaoutchhhhhhhh...
Té ça va mieux non?

source

Ah, j'allais oublier la salle de bain! Puisque île déserte et enfin seule, c'est le moment idéal pour embarquer tout ton vanity avec les mille et uns échantillons collectionnés au séphomachin et faire enfin une (ou plusieurs ) séances de cocooning-beauté!
(Si tu me prétends Marie-Edmée que si, tu as le temps de te pomponner et de passer 3 heures de rang dans ta salle de bain sans être dérangée..... je ne te crois pas. )😂
source






Seulement voilà: ça n'existe pas et pourquoi pas .
Et le pire, je crois, c'est qu'au bout de quelques jours, on s'ennuierait ferme de ses enfants, on se ferait du souci, est-ce que ça se passe bien, est-ce qu'ils ont bien dormi..... je te fais pas un dessin, tu visionnes le truc très bien toute seule.

N'empêche que d'y avoir rêvé pendant quelques instants à ton île déserte, ça t'as fait un bien fou! Et on peut recommencer autant de fois qu'on veut!




source


Filo







 

8 commentaires:

  1. Je disais donc dans un commentaire qui n'est pas passé que mon rêve à MOI serait non pas l'île déserte (même bien meublée !) mais de vivre au bord de l'océan pour me rincer les oreilles au vent quand tout à la maison m'agacerait ... me promener à loisir au bord de l'océan !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui l'océan (et ses marées... la mer qui s'en va quand tu arrives!)pas mal aussi! Et c'est vrai que c'est un plaisir tout simple mais tellement formidable que d'aller marcher au bord de l'eau! (sauf sur la plage en plein été certes)

      Supprimer
  2. Merci Filo de nous avoir fait découvrir ton île déserte ! Elle m'a fait un bien fou !
    C'est exactement le concept qu'il me faut. Une fois par semaine, ce serait parfait. Pendant une journée, et puis même une nuit aussi tant qu'on y est. Et puis une fois sur deux, j'y emmenerais le grand blond. L'île déserte avec un amoureux, c'est pas mal non plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai! J'avoue que lorsque j'ai commencé à élaborer mon concept(!) d'île déserte, j'étais tellement à bout que je ne supportais plus personne!Mais la pause avec son chéri oui c'est une bonne idée!

      Supprimer
  3. c'est vrai que ça fait du bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah toi aussi?! Hihihih oui de temps en temps décompressons!

      Supprimer
  4. J'ai aussi mes rêves à moi. Et la faculté inouïe de pouvoir couper le son et de ne plus rien entendre. C'est ma façon de vivre dans mon île déserte et de survivre !

    RépondreSupprimer
  5. Alphonsine, tu es un cran au dessus de nous! Couper le son à loisir, et ne plus être importunée, bravo! (moi j'ai essayé mais ça ne marche pas, peut-être ne suis-je pas assez persuasive)

    RépondreSupprimer