jeudi 12 janvier 2017

Petite robe d'été d'automne (Tendance Couture n°10, modèle n°37)

Je poste aujourd'hui un billet qui date de cet automne et qui était tombé au fond de la boite à brouillons, zutalors!

J'avais depuis un moment l'envie de me coudre une robe de mi-saison, histoire d'écouler mon stock de tissus, et de renouveler ma garde-robe.
Et puis, par un fait exprès,(ça alors!)  ma voiture m'a conduite au magasine de tissu où j'ai mes habitudes. Et forcément, j'ai  craqué sur ce joli tissu, alors que j'avais comme ferme résolution de ne rien acheter. Haha.
Il est très "automnal" et puis c'est une viscose toute douce, (j'ai appris depuis que la viscose c'est le mal. Mais bon, aller Qnu c'est pas top non plus)

Une fois mon coupon lavé-séché-repassé-mesuré, il m'a fallu quelques journées de cogitations pour trouver le bon patron. Celui dont le métrage est compatible avec mon tissu, dont la forme me convient,  dont la difficulté ne me rebutera pas (trop) et dont le potentiel mode reste correct: comprendre ni ringard, ni trop avant-gardiste.
Oui,  c'est aussi compliqué que d'acheter tout fait!


J'ai arrêté mon choix sur cette robe:

Certes, Tendance Couture est  célèbre pour son choix de tissus assez  particulier!
On suppose que certaines personnes aiment ces imprimés... mais ce n'est pas vraiment "la french touch"  n'est-ce pas!

Ceci dit, il n'est pas toujours facile de sortir un patron de son contexte et d'arriver à l'imaginer avec le tissu de son choix.
Certaines, bien plus calées en informatique, utilisent des programmes qui permettent de copier le modèle technique et de le croiser avec le scan de son tissu pour avoir un idée du rendu.

Quand j'aurais le temps... je me lancerai. Pour le moment, je m'en tiens à la couture.
Pour m'encourager, ma fille qui a vu le tissu, et le modèle sur le magazine s'est exclamée: "ouhlala, mais ça risque pas de faire fermière au champ ton truc, là?"

Ca,  c'est cadeau.




à votre avis, Fermière ou pas?

 Techniquement, pas du tout aussi simple à réaliser que ne le clamait le modèle.
 Le fait de ne pas faire de manches, et de ne pas poser de zip  ne suffit  pas à classer "couturefacile"......
J'ai bien bataillé avec l'encolure, qui s'est révélée deux fois trop grande la première fois, il a fallu que je redéfasse tout -oui, tout-, et que j'en recoupe une autre d'une taille en dessous, pour arriver à ce résultat.
Non, je n'avais pas fait de toile "comment-ça-t'a-pas-fait-de-toile? hannnn pas biiiiieeeeen!"

Un petit aperçu de la "littérature explicative" qui accompagne le modèle....
"Au bord de l'encolure inciser doucement les arrondis du surplus de couture. Épingler la bordure de l'encolure endroit contre endroit sur le bord de l'encolure et les bords antérieurs et piquer. Repasser la bordure vers l'extérieur, les surplus de couture sont orientés vers l'extérieur"

Alors, certes, c'est moins abscons que du Burda qui reste le roi (la reine) des expli fumeuses, et surtout c'est accompagné de schémas qui permettent d'éclaircir un peu le truc.
Mais bon, j'ai quand même pas mal carburé du ciboulot avant de comprendre! Oui oui vu comme ça,  c'est tout simple mais quand on est face à son tissu, ça ne coule pas "de source"!

Je suis jalouse de ces bloggueuses qui  racontent n'avoir jamais de soucis avec les pages techniques, pour qui "tout va sur des roulettes",  que "tout est bien expliqué et très clair"..... Même avec les patrons indépendants, chez moi, il y a TOUJOURS un passage où je ne comprends plus.
Mais comme "c'est en cousant qu'on devient modeuse couturière", eh bien je continue, et en effet, avec l'expérience certaines choses se simplifient, tout au moins deviennent compréhensibles (ouf)








Au final, je suis ravie de ma robette, trèèèèès confortable, photographiée ici à l'arrache, après une journée entière (ce qui explique son air chiffonné, bah oui la viscose, c'est susceptible).

Tout à fait gilet-compatible, malgré ses manches courant d'air, ce qui était ma grosse crainte.
(Qui ne s'est jamais retrouvé avec le bras boudiné dans une manche qui remonte en plissant atrocement  parce que l'emmanchure du gilet ou de la veste est trop serrée, mais qu'il fait trop froid pour se balader bras nu? Vous voyez de quoi je parle???)


Pas sûre que j'en referais une autre en revanche!

Filo





2 commentaires:

  1. c'est vrai qu'elle a un air fermière, mais avec des escarpins à talon, elle changerait du tout au tout car elle a une jolie ligne! et que ça fait du bien ce soleil!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohlala tu as raison, mes chaussures de jardin sont un cauchemar.
      (ne plus prendre de photo à l'arrache, pour l'amourduciel!)
      Et le soleil c'était cet automne avec les températures adéquates. ...

      Supprimer